© World Marathon Challenge

L’édition 2018 du World Marathon Challenge a débuté ce mardi en Antarctique 

Le parcours du World Marathon Challenge n’est absolument pas évident. Les participants doivent effectuer sept courses sur les sept continents en sept jours.

Au total, ce sont 21 athlètes qui participent à cette compétition titanesque. Au programme de cette quatrième édition, les participants vont effectuer 395.365 kilomètres (de course à pied et d’heures d’avion) entre Novo en Antarctique, Le Cap (Afrique du Sud), Perth (Australie), Dubaï (Emirats Arabes Unis), Lisbonne (Portugal), Carthagène (Colombie) et Miami aux États-Unis.

En plus de la difficulté du marathon, les nerfs des participants vont être mis à rude épreuve. Les athlètes devront affronter le décalage horaires et les changements climatiques entre les différents continents.

L’année dernière, l’événement avait rassemblé 33 coureurs. L’Américain Michael Wardian avait établi le record avec une moyenne de 2h45m56s pour chaque marathon.

Cette année la France est représentée par Alain d’Andria, un athlète de 67 ans adepte des ultramarathons. Le Français a déjà terminé plusieurs fois sur le podium des 100km de l’Antarctique.