©iStock
©iStock

8 aliments pour améliorer son endurance

Pour améliorer son endurance il faut souffrir mais pas que ! Voici 8 aliments pour améliorer son endurance naturelle et se doper sans dopage

La grenade

Les grenades sont riches en polyphénols, comme la punicalagine, qui s’avèrent être de remarquables antioxydants et de puissants anti-inflammatoires. En consommer réduirait les douleurs et les inflammations musculaires de 10 %, selon des travaux de l’Université du Texas.

Le beurre de cacahuète

Mangez deux cuillères à soupe de beurre d’arachide avant l’entraînement. Il contient un acide aminé, la L-tyrosine, précurseur de dopamine, laquelle contribue à l’amélioration de votre concentration et de vos capacités mentales, selon une étude réalisée à l’Université du Maryland.

Le cornichon

Teneur élevée en potassium, faible taux de sodium. Le cornichon est l’aliment qu’il convient de consommer pour équilibrer les niveaux d’électrolytes, ou de sels minéraux que vous perdez en transpirant lors d’une séance d’entraînement (Journal of Athletic Training).

La bettrave

La betterave est riche en nitrate, un composé qui, transformé dans l’organisme en oxyde nitrique, a la propriété de réguler la tension artérielle et de favoriser la vasodilatation. De quoi gagner quelques secondes sur vos meilleurs chronos (Journal of Nutrition).

La tomate séchée

Trente grammes de tomates séchées fournissent à votre organisme près d’un tiers de la dose journalière recommandée en fer, lequel participe à la captation et au transport de l’oxygène jusqu’aux muscles (Institute of food).

La banane

Des travaux scientifiques ont montré que la banane était aussi bénéfique pour l’endurance que les boissons « sportives » (selon le Human Perfomance Lab). Sans composé chimique et bien moins chère que ces dernières, elle vous fera craquer.

Le jus d’orange

La consommation d’un verre de jus d’orange, source de vitamine C, permettrait de stimuler de près de 10 % l’absorption du fer par l’organisme… Lequel participe à une bonne oxygénation des muscles (Clinical Nutrition).

Le blanc de dinde

La viande de dinde contient un dérivé d’acide aminé, le bêta- alanine, qui vous permettra d’accroître vos performances en favorisant l’élimination de l’acide lactique, selon une étude parue dans International Society of Sports Nutrition.