Image iStock
Image iStock

Mal de dos : comment le soulager ?

Depuis quelques temps vous souffrez de douleurs dorsales. Derrière ce symptôme banal se cachent de nombreuses causes possibles. Suivez le guide pour y voir plus clair.

Le syndrome de l’homo bureaticus

Vous commencez à souffrir à la fin de la journée, après 8 heures d’avachissement constant sur votre ordinateur…

Diagnostic

Mauvaise posture ! Toute position maintenue trop longtemps surmène le corps, mais c’est encore pire assis.

« La station assise est une aberration en elle-même« , affirme le kinésithérapeute gilles Orgeret, auteur du livre Mal de dos, vérités et mensonges (éditions j. Lyon). « Le corps se plie sur une zone sensible et le tronc tasse les pauvres vertèbres« . Les mauvaises postures entraînent, en plus, une diminution du flux sanguin et des contractures musculaires. maldos

Pour aller mieux

Un bon bain chaud est donc tout indiqué, car la chaleur décontracte les muscles. Vous pouvez aussi pratiquer des exercices d’étirement doux. par exemple : allongez- vous sur le dos, sur un tapis de sol. Attrapez un genou et ramenez-le vers le thorax en inspirant, puis relâchez doucement en expirant. à répéter 5 fois de chaque côté.

En prévention

« Ne croisez pas les jambes. Quand vous vous asseyez à votre bureau, tenez-vous sur le bord de la chaise, le dos redressé et le creux des reins préservé« , recommande gilles Orgeret. « Posez vos pieds à plat, un peu en arrière des genoux. Cette position active permet d’étirer et de tonifier les muscles para-vertébraux sans se fatiguer« . mais surtout : bougez ! ne restez pas assis plus d’une heure, levez-vous et faites quelques pas.

« Une très bonne prévention du mal de dos consiste également à s’asseoir sur un gros ballon de gym plutôt qu’une chaise« , conseille le kiné. « Cela renforce les muscles des jambes, des abdominaux, des fessiers et du dos, et en plus le ballon s’adapte parfaitement à tous vos mouvements« .

Le tennis qui tourne mal

Vous jouez au tennis tranquillement, sans forcer, vous vous penchez pour ramasser la balle… et vous ne pouvez plus vous relever.

Diagnostic

Lumbago ! « On ne sait pas exactement ce qui se passe à ce moment-là« , reconnaît le rhumatologue jean-yves maigne. « Mais on pense qu’il s’agit d’une fissure au niveau du disque intervertébral, la structure souple placée entre deux vertèbres. Lors d’un faux mouvement ou d’efforts répétés, il peut se déchirer« . Au même moment se produit une contraction musculaire défensive très brutale, qui vous met proprement à genoux.

Pour aller mieux

Dans 90 % des cas, le lumbago guérit tout seul… mais au bout de quatre ou cinq semaines. « En attendant, il ne faut pas rester alité« , rappelle le dr maigne. L’inactivité ankylose les muscles, rend plus sensible à la douleur et risque d’aggraver le problème. Appliquez de la chaleur, prenez un antalgique et recommencez doucement vos activités au bout de 24 heures. une consultation avec un ostéopathe ou un chiropracteur pour accélérer la guérison. si la douleur persiste au-delà de six semaines, consultez un médecin.

En prévention

Échauffez-vous avant toute activité physique, même « minime ». Quand vous portez une charge lourde, ne vous penchez jamais en avant. pliez les genoux, pieds au sol, et redressez-vous en serrant les abdominaux. mais aussi… soyez cool. Le mental joue un rôle dans les lumbagos. « Il n’existe pas réellement de ‘faux mouvement’« , affirme gilles Orgeret. « Le corps est capable d’encaisser, mais la fatigue physique ou psychologique entraîne des tensions qui favorisent le lumbago« .

Le surmenage du déménageur

Vous portez des pianos toute la journée : le lumbago, vous connaissez ! à force, votre mal de dos est même devenu une habitude.

Diagnostic

Votre dos a certainement subi une accumulation de lésions, et les muscles sont contractés en permanence : vous devez consulter un médecin. des examens peuvent révéler une hernie discale. à la suite d’un ou de plusieurs traumatismes, les vertèbres écrasent le disque qui se situe entre elles. « Mais ce n’est pas aussi simple« , complète le kiné. « Il se passe aussi des choses au niveau du cerveau qui entretient la douleur, même lorsque les causes physiques s’améliorent« .

Pour aller mieux

Les rhumatologues prescrivent des antidouleurs et des infiltrations de cortisone pour soulager la zone. L’opération chirurgicale n’est proposée que dans les cas les plus graves, mais vous avez surtout besoin d’exercices de rééducation chez un kinésithérapeute. n’arrêtez pas non plus votre sport. « De nombreuses études montrent que les personnes qui pratiquent régulièrement un entraînement musculaire raisonnable et qui continuent à s’activer malgré la douleur rechutent moins souvent et ont un meilleur moral« .  si c’est trop difficile, vous pouvez remplacer votre sport par des exercices de pilates sur un ballon.

En prévention

Musclez-vous ! presque tous les sports sont bons, même si le tennis présente plus de risques pour le dos. une consultation préventive chez un kiné peut aussi vous rendre de grands services : il vous back-painrenseignera sur les bons gestes et les bonnes postures et vous indiquera des exercices de renforcement adaptés à votre activité.

Le travailleur qui en à plein le dos

Vous souffrez depuis un temps indéterminé et vous ne savez plus vraiment pourquoi. à chaque coup dur ou moment de déprime, c’est votre dos qui prend.

Diagnostic

« Seules 5% à 8% des lombalgies deviennent chroniques« , rappelle le rhumatologue Jean-Yves Maigne. « Quand on réalise des examens, on ne trouve généralement aucune atteinte physique. Mais on sait que les facteurs psychologiques jouent un rôle très important« . La dépression et le stress peuvent aggraver et chroniciser un mal de dos qui aurait dû rester ponctuel. cela arrive, par exemple, quand on n’est pas satisfait de son travail ou de sa vie de couple. « On parle aussi de ‘mémoire de la douleur‘ », ajoute gilles Orgeret. « Ce phénomène neurologique conduit le cerveau à conserver une trace lorsqu’on a souffert d’une zone du corps. Même si on a l’impression d’avoir guéri, le cerveau reproduit cette douleur lors d’un choc psychologique, par exemple ».

Pour aller mieux

Si vous vous sentez déprimé, consultez un psychologue pour comprendre ce qui ne va pas et comment y remédier. Il faut aussi voir un médecin, ne serait-ce que pour s’assurer qu’il n’y a rien de plus grave au niveau physique. enfin, un kiné vous proposera un travail de rééducation personnalisé, pour renforcer les muscles affaiblis et retrouver les bonnes postures.

En prévention

Encore une fois, faites de l’exercice physique ! c’est ce qu’il y a de mieux pour votre corps et pour évacuer les tensions psychologiques. Lorsque vous vous faites mal au dos, prenez immédiatement des antidouleurs et consultez un kiné ou un osthéopathe. c’est lorsqu’on ne soulage pas cette douleur qu’on risque de la chroniciser au niveau cérébral.

Le mal de dos inflammatoire

Vous êtes jeune et en bonne santé, mais vous souffrez du dos depuis des mois ou des années. Les douleurs sont particulièrement intenses pendant la nuit et vous vous réveillez complètement  « rouillé » le matin. En revanche, l’exercice physique vous soulage.

Diagnostic

80 % des problèmes de dos sont d’origine mécanique. mais dans votre cas, il s’agit peut- être d’un mal de dos inflammatoire, causé généralement par une maladie auto-immune comme la spondylarthrite ankylosante.

Pour aller mieux

Le mal de dos inflammatoire est souvent difficile à diagnostiquer. Il est très important d’être précis quand vous évoquez le problème avec votre médecin : à quel moment avez-vous le plus mal, et depuis quand ? dans quelles situations les douleurs sont-elles les plus fortes, s’apaisent-elles ? Avez-vous d’autres symptômes ? certaines maladies peuvent aussi toucher d’autres parties du corps, comme la peau, les yeux ou les voies urinaires. Le médecin vous proposera alors des médicaments adaptés.

En prévention

Les maladies auto-immunes surviennent quand le système immunitaire s’attaque à des tissus sains. Il n’existe aucun moyen de les prévenir. en revanche, on peut faire en sorte qu’elles soient prises en charge le plus tôt possible.