Apprenez à enfoncer une porte verrouillée aujourd’hui, et demain nous vous apprendrons à réparer les dégâts en en fabriquant une nouvelle.

Un coup dans la porte
Sauvez une vie et évitez une cata (sans tuer votre épaule) grâce à une technique digne des flics des meilleures séries policières.

A. OBSERVEZ D’ABORD
Fracasser une porte est parfois la seule option pour secourir quelqu’un. Avant de jouer au superhéros, assurez-vous que la personne n’est pas plantée derrière et vérifiez le sens d’ouverture : s’il est facile de donner un coup dans une porte qu’on pousse, les verrous compliquent l’entrée en force avec une porte qu’on tire. Mieux vaut alors trouver un autre moyen d’entrer.

B. TENEZ-VOUS PRÊT
Tenez-vous à un peu moins d’une jambe de longueur de la porte, en gardant les épaules droites et les pieds écartés à largeur d’épaules. Vous devez taper au plus près de la poignée de porte ou du verrou, qui constitue généralement la partie la plus faible de la porte.

C. JOUEZ-LA À LA JEAN-CLAUDE VAN DAMME
Levez le genou de votre jambe dominante au-dessus de votre taille. D’un geste vif, donnez un coup, mené par le talon. Dès que le pied est en contact, mettez toute votre puissance en poussant de tout votre poids vers la porte, genou plié. Penchez légèrement le haut du corps en avant pour une force maximale.

D. RÉPÉTEZ LES COUPS
L’ouverture de la porte peut nécessiter plusieurs coups. Si le cadre commence à se fissurer, c’est bon signe, car le boîtier de la poignée ou le verrou peuvent bouger. Portez vos coups de pied au même endroit. Si rien n’y fait, composez un numéro d’appel d’urgence, fissa !