©iStock

Pour lutter contre les douleurs de l’entraînement, pas besoin de recourir à la médecine. Voici 4 aliments pour lutter contre la douleur

Qui dit compétition et entraînements intensifs dit acide lactique, douleurs articulaires et musculaires. Plutôt que de recourir aux corticoïdes pour soulager votre rotule rétive, veillez à votre alimentation et faites le plein d’aliments analgésiques. En voici quatre qui vous permettront de lutter contre la douleur de l’entraînement.

Oignon rouge

Un oignon contient environ 10 mg de quercétine, un flavonoïde naturel qui inhibe la libération de l’histamine, médiateur chimique de l’inflammation dans le corps. N’hésitez pas à en consommer mais n’abusez pas au risque de perdre vos amis ! La mauvaise haleine nuit à la vie sociale… Le thé, le vin rouge, le brocoli et la pomme sont également riches en quercétine.

Huile d’olive

Elle contient, notamment, des composés phénoliques comme l’hydroxytyrosol et l’oléocanthal, connus pour leurs propriétés analgésiques. Une étude menée au Monell Chemical Senses Center (États-Unis) a révélé que l’association des deux a un effet significatif sur la diminution de la douleur.

Curcuma

On l’utilise comme colorant… Il a, pourtant, des propriétés proches de celles de l’ibuprofène, inhibant la formation de composés chimiques inflammatoires dans l’organisme, selon une étude menée à l’université du Maryland. Vous pouvez en consommer en gélules de 500 mg.

Gingembre

Une étude américaine menée auprès de 74 personnes souffrant de douleurs musculaires causées par l’activité physique a révélé que les suppléments de gingembre avaient des effets comparables à ceux des anti-inflammatoires en vente libre. Sa consommation permettrait également d’atténuer les douleurs chroniques du genou, selon une étude menée à l’université de Miami.