Astuces pour muscler vos mollets
© iStock

Lorsqu’il s’agit des mollets, les sportifs ont tendance à entrer dans l’une de ces deux catégories : ceux qui sont génétiquement bénits et qui n’ont pas besoin de les faire travailler et ceux qui s’acharnent dessus pendant des années sans vraiment progresser. Les astuces qui suivent s’adressent au deuxième groupe, à ceux qui ont sérieusement essayé de développer des mollets imposants, mais qui n’y sont pas parvenus. Les mollets sont un groupe musculaire têtu qui a tendance à rendre fou même l’entraîneur le plus zélé. D’autant plus qu’une grande partie de leur développement dépend des insertions musculaires. Si vous avez des mollets courts, c’est mal parti…

5 astuces pour muscler vos mollets

Jim Ryno sait bien ce que font les sportifs qui veulent désespérément développer leurs mollets : ils utilisent des poids plus lourds, font plus de répétitions et des exercices excentriques. Parfois, ces méthodes suffisent, mais pas toujours. Dans cet article, Ryno nous offre ses meilleures astuces pour développer des mollets saillants afin de remplir ces fameux shorts que vous aimez arborer l’été. 

Entraînez-vous différemment 

Les personnes qui veulent développer leurs mollets aiment bien les marteler lors de leurs entraînements. Si ça ne fonctionne pas, vous pouvez songer à utiliser une approche plus indirecte.

« Ne consacrez pas de véritables séries à part entière pour vos mollets conseille Ryno. Réalisez plutôt des exercices pour les mollets entre deux séries d’autres exercices, en superset. Cela vous permettra de les reposer de façon active, d’avoir plus de force et de soulever des poids plus lourds lors de chaque série ».

Étirez vos mollets

Il est de notoriété publique, mais rapidement oublié quand vos muscles commencent à brûler, qu’un muscle bien étiré se contracte plus fortement. C’est pour cette raison qu’il est important d’utiliser une amplitude de mouvements complète. Ce n’est cependant pas le seul moment où vous pouvez tirer profit des étirements des mollets.

« Étirer vos mollets avant, pendant et après une séance d’entraînement augmentera le flux sanguin vers les muscles ciblés et aidera au développement général du muscle gastrocnémien, du muscle soléaire et du muscle tibial antérieur ». Attention, ces étirements doivent être dynamiques et courts, ne faites surtout pas de longs étirements statiques vous risqueriez de vous blesser. Réservez ce type d’étirements pour les journées où vous ne travaillez pas vos mollets.

Variez vos exercices

Même si vous faites partie des rares chanceux qui réussissent à trouver une routine pour les mollets qui les aide à développer ce groupe musculaire, vous allez finir par stagner. C’est pour cela qu’il est recommandé de changer votre routine, peu importe la partie du corps, de manière régulière. Les mollets répondent bien à une grande variété.

« Ne réalisez pas les mêmes exercices lors de chaque séance d’entraînement, conseille Ryno. Variez-les régulièrement. Vos résultats stagnent lorsque vous réalisez les mêmes exercices de la même façon. Par exemple, réalisez des variations sur une seule jambe, des variations avec les orteils vers l’intérieur puis vers l’extérieur ou des variations qui se focalisent sur le muscle gastrocnémien un jour et sur le muscle soléaire un autre. Le corps, et surtout les mollets, s’adapte bien aux changements constants ».

Essayez la pliométrie

Pointez les orteils, reposez-vous et recommencez. C’est un très bon entraînement et une façon simple de cibler les mollets, mais être un peu plus dynamique peut vous offrir le boost dont vous avez besoin pour vraiment développer vos mollets.

« Incorporez des mouvements pliométriques à votre programme, propose Ryno. Des sauts en hauteur, des sauts linéaires, des step-ups plio, des sauts latéraux…tous ces mouvements font vraiment travailler les mollets de façon explosive ».

Oubliez vos chaussures

« Lorsque vous réalisez des exercices pour les mollets pieds nus, cela force vos mollets à travailler plus et vous permet d’utiliser une amplitude de mouvements plus importante. Cela vous offre également une meilleure « prise » lorsque vous utilisez des poids plus lourds », explique Ryno.

Vous bénéficierez également d’une plus grande variété et cela forcera votre pied et votre mollet à travailler d’une façon dont ils n’ont pas l’habitude. Une formule infaillible pour un développement plus important.

 

Traduit par Mélanie Geffroy