Objectif : faire se coucher vos adversaires quand ils ont une meilleure main que vous !

MASQUEZ VOS ÉMOTIONS
Attitudes et expressions faciales peuvent en dire long sur votre jeu et vous handicaper sérieusement. Pour
y remédier, placez vos coudes sur la table, bras écartés de la largeur des épaules. Puis repliez l’une de
vos mains, enroulez l’autre autour et laissez reposer votre menton et votre bouche dessus. C’est la pause à adopter quand vous avez une bonne main !

SOYEZ SUBTIL
Apprenez à feindre la confiance. Asseyez- vous en douceur, levez un sourcil et enfoncez- vous dans votre siège. Vous voulez enhardir vos adversaires ? Grattez-vous la nuque avec l’index et déboutonnez votre chemise, ou remontez vos manches. Et rectifiez le tir, comme si vous aviez peur de trop en révéler. Cela devrait piéger vos adversaires qui vous sentiront, à tort, mal à l’aise.

PRENEZ LE TEMPS D’ATTAQUER
Bluffer, c’est doser. Bluffer trop tôt dans la partie, ou trop souvent, alors que vous avez une main faible, cessera vite d’impressionner vos adversaires. À l’inverse, bluffer alors que vous avez une bonne main risque de faire fuir les mises et donc de diminuer vos gains. À vous de trouver le juste équilibre de façon à déstabiliser le reste de la table.

COMPTEZ
Plus il y a de joueurs à la table, plus faibles sont vos chances d’obtenir la meilleure main. Donc, comptez les cartes. Et même si un bluff se prépare dès la distribution des cartes, mieux vaut attendre le turn et la rivière. Et surtout, ne tentez pas de bluffer trop de joueurs à la fois. Mieux vaut ne pas tenir son imposture devant plus de deux joueurs.