Endurcir psychologique
©Men's Fitness

Qu’il s’agisse d’un entraînement de fou ou d’une formation informatique pointue, la réussite d’un défi qu’on se lance passe par une préparation mentale adéquate.

Comment s’endurcir psychologiquement?

Jason Selk : a été directeur de psychologie de sport pour l’équipe de baseball de St.Louis Cardinals. Il est l’auteur de 10-Minutes Toughness.

FOCALISATION SUR LE PROCESSUS

Alors que l’individu ordinaire va se projeter sur les résultats à obtenir, la personne qui excelle et réussit dans son domaine se concentre sur les étapes qui lui permettront d’obtenir ces résultats. « Notre esprit ne peut se focaliser que sur une seule chose à la fois, affirme Jason Selk, psychologue du sport. Si on reste braqué sur les résultats, on ne peut pas s’investir mentalement dans chacune des étapes, autrement dit dans le processus qui permettra d’atteindre le but visé. »

VISUALISATION DU SUCCÈS

La visualisation est l’outil de prédilection de la psychologie de la performance. « Les études scientifiques font apparaître que 1 minute de visualisation équivaut à 7 minutes d’exercice physique », souligne Selk. Pendant de brefs instants de 2 à 10 secondes, imaginez-vous en train de bien réussir vos mouvements. Faites-le avant chaque entraînement ou chaque compétition. Ayez une image mentale à la fois du processus et des étapes. Autrement dit, ne vous limitez pas à une projection de la finalité, mais voyez-vous en train d’approcher de l’obstacle, de le surmonter et d’en sortir vainqueur.

CONTRÔLE DE LA RESPIRATION

Il est tout à fait normal que le pouls s’accélère avant ou pendant une course, un match ou un entraînement intense. « Malheureusement, cela nuit à la performance », explique Selk. Pour contrôler votre rythme cardiaque (et conserver tous vos moyens), inspirez pendant 6 secondes, retenez votre respiration pendant 2 secondes, puis expirez pendant 7 secondes. Pratiquez cette technique avant l’effort, régulièrement pendant l’effort lors des pauses, où à chaque fois que vous commencez à vous sentir tendu.

Visualiser c’est gagner : Pendant de brefs instants de 2 à 10 secondes, imaginez vous en train de bien réussir vos mouvements.

UNE EXPRESSION POSITIVE

Selon la théorie de « l’expectation-valeur », la focalisation amplifie l’objet sur lequel elle porte. « Il faut donc apprendre à parler de soi de façon très positive, précise Selk. Même si l’on plaisante, il faut veiller à ne jamais parler de soi en termes négatifs. Ainsi, au lieu de dire “je ne suis pas très doué pour ça”, on dira plutôt “j’apprends à m’améliorer dans ce domaine”. »

UN MANTRA POUR LA VIE

Adoptez une devise qui vous incite à mettre l’accent sur vos points forts et sur vos objectifs. Répétez-la comme si ce que vous escomptiez s’était déjà réalisé, même si ce n’est pas le cas. « Plus on s’adresse à soi-même de la bonne manière, plus on renforce le potentiel de cette affirmation, souligne Selk. Dès qu’on a parfaitement intégré ce mantra, ses effets sont infaillibles. »