Pensées sexuelles des femmes
© iStock

Les experts le savent bien, il est complexe voir impossible de comprendre les pensées sexuelles des femmes. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison qu’on dit que quand elles pensent oui, elles disent non et que quand elles pensent non, elles disent oui. Difficile donc de s’y retrouver dans cet imbroglio. Pour vous aider, voici quatre situations très concrètes mais délicates ainsi que la manière de manœuvrer et de les comprendre…

Comment connaître ses pensées sexuelles ?

1/ Pense-t-elle au sexe ?
Le test : discutez d’abord ! Lorsqu’une femme veut une relation sexuelle elle vous donnera le signal bien avant les préliminaires. « Si elle a envie de sexe, elle commencera pas raconter des aventures personnelles qui n’ont rien de sexy » explique Em and Lo, un conseiller sexuel américain. « Ce n’est qu’au bout d’un certain temps qu’elle s’ouvrira et acceptera de livrer des histoires plus intimes » ajoute-t-il.

2/ Est-ce le moment de se déshabiller ?
Le test : faites tourner un dé sur la table avec des gages. Lorsque c’est à son tour de choisir, demandez-lui innocemment si elle souhaite que vous enleviez votre T-Shirt conseille Em and Lo. Si elle reste silencieuse ou pire vous répond que non, il est évident qu’elle n’a elle non plus aucune envie de se déshabiller. Attention, si elle vous donne le feu vert ne précipitez pas les choses et prenez votre temps pour enlever sensuellement votre T-Shirt. Si vous voulez la déshabiller, prenez aussi votre temps et attardez-vous au moins cinq minutes sur ses boutons ou fermetures éclairs. Cela lui donnera la possibilité de toucher vos mains et d’accélérer le rythme. Dans un tel cas soyez vigilant, vous ne devez surtout pas aller plus vite qu’elle. C’est un jeu comme le font les enfants, chacun doit être à égalité jusqu’à ce que vous vous retrouviez tout nus explique Em and Lo.

3/ Est-ce le moment de faire un cunnilingus ?
Le test : allez-y pas à pas ! « Pour la majorité des femmes le sexe oral est bien plus intime que la pénétration » explique la sexologue Patti Britton. « Descendez lentement le long de son corps. Commencez par vos mains, faites des pauses et voyez comment elle réagit. Si elle a du plaisir et qu’elle vous laisse faire, il n’y aura plus d’ambigüité lorsque vous commencerez à descendre avec votre bouche » ajoute-t-elle.

4/ Est-elle prête à tenter de nouvelles expériences ?
Le test : demandez indirectement : « est-ce que tu aimerais réaliser ce genre de fantasmes. Attention votre question doit être posée comme si c’était un jeu et pas comme si c’était votre objectif » conseille la thérapeute sexuel Erin Bradley. « Commencez en parlant d’une troisième personne, par exemple en riant et en imaginant la vie sexuelle de vos copains et copines ». Si elle semble intriguée, montez d’un cran et lancez-lui un pari.