genoux
©Thinkstock

Pour un chercheur, battre le pavé ne présenterait aucun risque pour vos genoux, contrairement aux idées reçues.

Il a souvent été avéré qu’avaler les kilomètres en running abimerait vos genoux lorsque vous serez plus âgé. Cependant, une nouvelle étude au Canada rapporte que la course est susceptible de causer autant de problèmes de genoux que la marche à pied.

« Le cartilage du genou sera renforcé par les pressions élevées »

Dans cette étude, les chercheurs ont fait marcher ou courir des adultes sur un tapis de course qui a capturé les données sur la force et la charge dégagée à chaque pas sur une distance donnée.

Les résultats ont montré que la force exercée sur les genoux était jusqu’à trois fois plus élevée sur la course que lors de la marche mais cela est compensé, sur le running, par le temps passé dans l’air et la longueur de la foulée.

« Alors que la charge supplémentaire causée par le running a longtemps été un sujet de préoccupation, principalement pour les fortes carrures, il n’a jamais été prouvé le risque d’arthrose du genou, irréversible« , explique Ross Miller, docteur de l’étude.

En fait, pour les coureurs en forme et en pleine santé, le cartillage du genou sera renforcé par les pressions élevées », explique Bill Hartman, co-gérant d’Indianapolis Fitness. Mais attention, cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun risque si vous êtes en surpoids. Des kilos supplémentaires peuvent entrainer des problèmes de mobilité et provoquer un désalignement de vos articulations. Ainsi, lorsque vous ajoutez un impact important sur une articulation déplacé, vous provoquez une douleur ou une blessure.

Alors avant d’avaler des kilomètres sur des terrains vallonnés, testez des disciplines à faible impact comme la natation.

Coach Magazine vous dévoile également trois exercices pour renforcer vos genoux

 

« Même si la charge est élevée, vous ne la supportez pas longtemps »

Si vous n’avez pas de problème de poids, la charge sur vos articulations peut-être atténuée grâce à d’autres solutions, selon les recherches du Docteur Miller. À chaque pas en marche à pied, une pression de deux à trois fois votre poids du corps s’exerce sur vos genoux. Lors d’une séance de running, la pression exercée augmente entre 5 à 12 fois votre poids selon la vitesse et votre forme.

« En cours de marche, votre pied touche le sol environ 60% du temps mais au cours d’une session de running, ce temps est réduit à 30%« , explique le Dr Miller. « Même si la charge est plus élevée, vous ne la supportez pas longtemps« . De plus, vos foulées seront plus longues que lors de la marche, ce qui signifie que moins de pas seront nécessaires pour parcourir une même distance.

« Lorsque nous avons calculé la pression accumulée lors d’une session de running, la charge sur les genoux est la même que si vous aviez marché » poursuit Miller.

Courir peut également provoquer d’autres blessures dans le bas du corps mais le facteur à risque le plus élevé sur l’arthrose du genou demeure l’obésité.

Mal aux genoux ? Coach Magazine vous donne les conseils pour soigner vos articulations en mangeant.