©iStock

Un chauve réagit et il est sceptique… 

Bonne nouvelle pour mon père, mon frère, moi-même – à peu près tous les hommes de ma famille, en fait – The Rock et des millions d’autres hommes : les frites McDonald’s peuvent guérir la calvitie!

(Confession : En entendant cette nouvelle, j’ai jeté tous les chapeaux que je possédais et j’ai dansé comme si personne ne regardait.)

Mais, attendez une seconde.

Je me suis dit qu’après avoir digéré la nouvelle qu’il s’agissait simplement d’un article peu sûr. « Trop beau pour être vrai. Ramenez-moi la promotion du McDonald’s Monopoly et ça ira. »

« Nous avons utilisé du diméthylpolysiloxane perméable à l’oxygène au fond du récipient de culture et cela a très bien fonctionné« , explique l’auteur, Junji Fukuda, professeur à l’Université nationale de Yokohama, où la recherche a eu lieu. « Cette méthode simple est très robuste et prometteuse. Nous espérons que cette technique améliorera la thérapie régénératrice des cheveux humains pour traiter la perte de cheveux comme l’alopécie androgénique. En fait, nous avons des données préliminaires qui suggèrent la formation d’HFG humaine en utilisant des kératinocytes humains et des papilles dermiques. »

S’il le faut, je peux être leur petit singe pour la prochaine expérience.

La réalité

Même si j’adorerais mettre tous mes germes de follicule pileux dans ce panier, la promesse de laisser de côté mon alimentation saine pour récupérer mes cheveux me semble un tantinet « tiré par les cheveux ». Lors de mes études, j’ai mangé des tas de frites de l’Oncle Donald, et mes cheveux n’ont pas hésité à se faire la malle malgré tout. Sans vouloir vous manquer de respect, Fukuda.

Donc : En ce qui concerne mes recherches diététiques, manger des frites ne se traduira pas nécessairement par une divine crinière. Mais il n’ y a plus qu’à espérer que la prochaine percée médicale des fast-foods régénératifs impliquera de délicieux biscuits

Pour l’instant, je m’en tiendrai à mon chapeau, merci beaucoup.

Andrew Corselli