D.R

2016 a été une excellente année pour les tendances alimentaires : le poke s’est démocratisé, les sandwichs scandinaves ont fait fureur, et on s’est mis à servir à peu près tout dans des bols. Alors quels plats fantastiques, sains, nourrissants et délicieux vont s’imposer cette année ? On vous les a tous réunis – et on espère que vous avez rudement faim

QUELLE ANNÉE DE FOLIE… Et non, on ne vous parle pas de politique. On vous parle de nourriture. Si dans les douze derniers mois, vous avez visité un quelconque paradis pour foodies modernes, vous vous êtes probablement vu présenter une infinité de tendances concurrentes : soit des petites assiettes et des portions minimalistes, soit d’énormes plats contenant des mets gargantuesques à partager, comme un cochon de lait entier ou un chateaubriand pour quatre personnes. Les ingrédients, eux, pouvaient être « hyperlocaux », sortis tout droit du potager à côté du parking, ou importés d’endroits lointains et nouvellement en vogue comme Israël, le Pérou ou les Philippines. Même l’eau, base élémentaire de la vie, a changé. Oubliez l’eau plate ou gazeuse : la nouvelle H2O hypertendance était issue du coco, du cactus, de l’érable ou du bouleau. Quoi qu’il en soit, 2016 a tout de même été une année exceptionnelle pour le manger sain. C’est l’année où on a foncé sur les flocons d’avoine, où le bœuf nourri à l’herbe est entré dans les mœurs, où les cocktails sans alcool ont cessé d’être ringards et où les céréales complètes se sont introduites partout. Mais même si c’est un plaisir de se souvenir des plats qu’on a préférés cette année, on est surtout fous d’impatience de vous présenter les nouveaux mets qui feront défaillir vos papilles en 2017.

Alors préparez-vous, les gars : c’est l’heure de passer à table.

Les produits de la mer

2016 – Poke 

poke

Nous ne sommes pas fans de tous les plats venus des îles (pas très diet, le ragoût de bœuf martiniquais), mais le poke venu d’Hawaii (« poke » signifie « sectionner, trancher ou couper ») – du poisson cru (le plus souvent du thon) agrémenté de saveurs asiatiques – est simple, copieux et incroyablement délicieux. Il suffit de mélanger du thon cru en cubes (choisissez une tranche de chair ferme et de qualité) avec des oignons doux, des oignons verts, de l’ail, de la sauce soja, de l’huile de sésame, des flocons de piment rouge et du sel de qualité. Et voilà le travail !

2017 – Kinilaw

kinilaw

Le kinilaw, c’est le ceviche des Philippines, mais fait avec toutes sortes d’ingrédients, allant des huîtres à la viande de chèvre. C’est une manière atypique de préparer votre source de protéines préférée sans trop vous prendre la tête : le poisson ou la viande crus sont trempés dans du vinaigre de canne ou de coco, mélangés à des oignons ou à des oignons verts, du gingembre, des flocons de piment, divers fruits et/ou légumes et parfois du lait de coco, et laissés reposer environ 15 minutes. Bonne dégustation !

Sandwichs

2016 – Wrap de laitue

wrap_laitue

En 2016, les ennemis des glucides se sont mis à remplacer petits pains ou tortillas par des feuilles de laitue pour confectionner leurs sandwichs roulés. L’idée n’est pas mauvaise — nous étions déjà plusieurs à trouver qu’un petit pain fade diminue la saveur de la viande et de la garniture — mais ce n’est pas franchement la peine si on finit par manger une assiette de frites pour compenser.

2017 – Vada pav

vada_pav

Cet en-cas indien, souvent vendu à emporter, est un beignet de pomme de terre épicé posé sur un petit pain. Un peu comme un burger végétarien, mais au goût original et relevé, pas aussi fade que du carton. « On appelait ça les burgers desi, et on les achetait aux vendeurs de rue. Ils s’accordent vraiment bien avec le chutney à la menthe », déclare Vijay Sadhu, chef du Cook Hall de Dallas. Pour les rendre encore plus légers, utilisez de fines tranches de pain complet ou, pourquoi pas, une feuille de laitue.

Petit déjeuner

2016 – Toasts à l’avocat

toasts_avocat

Bien sûr qu’on adore les toasts garnis de purée d’avocat, mais leur incroyable omniprésence, surtout dans les menus pour brunch (et sur Instagram, où la guerre des toasts à l’avocat fait rage), nous fait regretter que les autres formes très tentantes que peuvent prendre les sandwichs ouverts (comme le smørrebrød danois, qui commence à faire parler de lui un peu partout) soient tombées en désuétude. Mais ne vous y trompez pas, ça ne veut pas dire qu’on ne va pas continuer à écraser des avocats bien mûrs sur du pain.

2017 – Jian Bing

jian_bing

Tout droit venu de Chine, le jian bing — une grosse crêpe sur laquelle on fait cuire un œuf, puis qu’on replie et qu’on fourre d’herbes aromatiques, de légumes, de pickles et de sauces — commence à apparaître au coin des rues. « Le jian bing est l’un des plus parfaits sandwichs asiatiques, et il se mange à tout moment de la journée, affirme le chef Gregory Gourdet, finaliste de Top Chef aux États-Unis en 2015. Si vous le préparez vous-même, amusez-vous à varier les garnitures — porc, canard, œuf — et agrémentez-le d’une sauce hoisin ou pimentée. »

Salades

2016 – Salade en bocal

On est partants pour tout ce qui peut pousser les mecs à manger plus de salade. Empiler des ingrédients par couches successives dans un bocal qu’il suffira de secouer pour déguster son déjeuner est une idée brillante, qu’on a retrouvée partout en 2016. En plus, un bocal verre se réutilise et c’est plus sain que le plastique. Assurez-vous juste de placer la sauce et autres ingrédients « humides » au fond, puis d’intercaler une deuxième couche d’ingrédients consistants tels que des brocolis, des carottes et des haricots afin d’éviter que tout le dessus ne se retrouve trempé.

2017 – Kimchi rapide

Pour la plupart d’entre nous, le kimchi est un chou fermenté épicé à l’odeur très forte. Mais ce condiment coréen se présente sous de multiples formes, y compris des versions non fermentées qui ne sont même pas à base de chou, et plus proches d’une salade : elles se préparent avec une variété d’herbes aromatiques, de légumes et même de fruits. Ce sont en fait des kimchis les plus traditionnels, qui se dégustent en Corée au printemps, et que les cuisiniers commencent à reprendre. Le chef Todd Kelly sert plusieurs recettes de kimchis rapides dans son restaurant de Cincinnati. « J’adore leur caractère adaptable. Ils peuvent se composer de quasiment n’importe quels ingrédients sains, qu’on associe pour accompagner tous types de plats ou de sandwichs — à moins qu’on ne les mange simplement tout seuls. »

Desserts

2016 – Mélanges sucré-salé

melanges_sucre_sale

Le mix sel/chocolat : un régal qui n’est pas près de se perdre. Toutes les combinaisons ne sont pas gagnantes (glace au panais… bof), mais introduire des ingrédients salés comme les carottes, la betterave et la courge dans des desserts peut donner des résultats savoureux — et nutritifs. Le sel peut en fait accentuer le sucré (essayez d’en mettre un petit peu sur un grain de raisin), et mêler des ingrédients acides, épicés et salés permet de créer des desserts complexes, une tendance qui a conquis les cuisiniers en 2016.

2017 – Pavlova

pavlova

Cette meringue garnie de fruits mérite depuis longtemps son heure de gloire. Guy Turland, chef australien de l’émission Bondi Harvest, commente : « La pav, comme on l’appelle, est hyperfacile à préparer, très adaptable et pleine de saveur. Elle a une texture toute particulière : une meringue croustillante sur le dessus, légère et aérée, mais un peu collante au centre et couronnée de yaourt et de fruits de saison. C’est aussi un choix plus équilibré : comme l’œuf en est l’ingrédient principal, elle est riche en protéines, tout en contenant peu de matières grasses et pas du tout de gluten. »

Pâtes

2016 – Pâtes aux céréales anciennes 

Les céréales comme le petit épeautre, le kamut et le farro — dites « anciennes » car, contrairement à une majeure partie du blé vendu dans le commerce, leur forme initiale est restée relativement inchangée — occupent une place permanente à nos tables, tout comme le quinoa, l’orge, le sarrasin et d’autres céréales complètes très nutritives. S’en servir dans des pâtes peut donner de formidables résultats, et les versions vendues en magasin ont atteint un tel niveau de qualité qu’il n’y a plus d’excuse pour ne pas acheter de pâtes aux céréales complètes.

2017 – Spaghettis de légumes

Peut-être avez-vous entendu parler des légumes «en spirale»ou«en ruban»—par exemple des betteraves, carottes, courgettes et brocolis coupés ou râpés en fins morceaux semblables à des pâtes. Peut-être avez-vous aussi entendu le mot «zoodles», de l’anglais « zucchini » et « noodles », pour évoquer des nouilles à la courgette—mais on va dire que non. Avec une bonne sauce, ils évoquent un plat de pâtes bien réconfortant (conseil de pro : mettez beaucoup de parmesan), et la courge spaghetti a même naturellement la texture des pâtes — à la cuisson, elle se sépare avec une fourchette en filaments semblables à des spaghettis. Notre version favorite : la courge spaghetti rôtie agrémentée de pommes, de graines de citrouille et de fromage à raclette qu’on sert au restaurant GreenRiver de Chicago.

Par Nils Bernstein/Photos : Christopher Testani