Japanese sushi

Véritable phénomène de société, les sushis ont leurs détracteurs, qui ne s’accordent guère sur leurs soi-disant vertus diététiques. Mens’Health vous livre la vérité, toute crue.

1/ Un steak frites nourrit aussi bien qu’un assortiment de sushis

FAUX : Les sushis sont beaucoup plus diététiques qu’un steak frites, tout simplement parce qu’il n’y a aucune graisse brûlée et pas de mauvais cholestérol. Le plus diététique des sushis est sans aucun doute le sashimi, qui ne comporte pas de riz. Attention cependant au menu sashimi du midi, qui peut se traduire par un coup de fatigue en fin d’après-midi : il peut créer une envie compulsive de snack sucré. Pour l’éviter, il est donc conseillé de manger également des féculents, comme du riz.

 2/ Les sushis rendent heureux

VRAI : Le poisson cru est une importante source d’omégas 3, 6 et 9, pourvoyeurs de bon cholestérol qui agit sur l’humeur, le bien-être et réduit les risques de maladies cardio-vasculaires et les cancers.

 3/ Le riz fait grossir

FAUX : Les féculents ne font pas spécialement grossir. Ce qui est responsable de la prise de poids, c’est son accompagnement, crème ou jus. Et dans le cas des sushis, il n’y en a pas ! Toutefois, si vous voulez contrôler votre apport en glucides, optez pour le chirashi, un bol de riz recouvert de sashimi, qui permet de ne manger que la quantité de riz que l’on souhaite. De plus, le riz des sushis est cuit dans du vinaigre, riche en acide acétique, qui a un effet drainant, donc amincissant.

4/ Manger trop souvent des sushis est mauvais pour la santé

FAUX : Bien sûr, si vous voulez manger cinq légumes par jour, avec les sushis, c’est raté. En revanche, vous pouvez tout à fait en manger tous les midis sans risque et compléter vos besoins alimentaires le soir. Faire un à trois repas à base de sushis par semaine vous fera même rapidement ressentir les effets sur votre foie. Vous serez moins fatigué et, malgré le riz, vous ne souffrirez d’aucun effet constipant.

 5/ Dans les sushis, ça manque de légumes

VRAI : L’algue qui enveloppe les makis et les temakis est cependant un nutriment d’origine végétale très riche, et un menu sushi peut très bien se compléter d’une soupe miso, un breuvage à base d’algues au soja fermenté bourré de propriétés qui boostent le système endocrinien. Et comme vous n’allez pas manger des sushis midi et soir, rien ne vous empêche de compléter votre alimentation de la journée.

 6/ On peut maigrir grâce aux sushis

VRAI : Une personne en léger surpoids mais ayant l’habitude de manger raisonnablement et faisant un peu de sport peut perdre entre 1,5 et 2 kg en un mois en mangeant des sushis trois ou quatre fois par semaine.