Idées reçues en musculation
© iStock

Combien de fois avez-vous entendu des informations contradictoires concernant la prise de muscle ? Probablement à chaque fois que vous avez mis les pieds à la salle, n’est-ce pas ? Pas étonnant, vu que chacun pense être un expert dans son domaine. Mais, au lieu de relayer des informations que vous entendez entre la presse et les haltères, fiez vous plutôt à des conseils de professionnels. Voici quelque-unes des pires idées reçues en musculation.

6 idées reçues en musculation

  1. Plus de protéines = plus de muscle. Dans ce cas, plus, ce n’est pas mieux, c’est juste plus. Car en réalité, il vous suffit d’avoir un total en gramme d’environ 1,8 fois votre poids de corps pour construire du muscle de manière optimale. Par exemple, si vous faites 80kg, il vous faut environ 144 grammes de protéines par jour. Bœuf, porc, agneau, veau, volaille, poisson, fruits de mers ou œufs, peu importe ! Mais inutile de dépasser ce total, vous ne ferez pas plus de muscle. En revanche, vous risqueriez de prendre du poids et pas en muscle -ce qui serait dommage si vous êtes en sèche- car le surplus sera stocké.
  2. Pour faire du muscle, il faut absolument prendre des compléments alimentaire. Il est vrai que les compléments alimentaires peuvent vous aider dans votre quête de croissance musculaire, mais comme leur nom l’indique ce ne sont que des compléments. Vous devez atteindre 144 grammes de protéines par jour ? Vous pouvez facilement les trouver dans la nourriture ! De même pour les acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA), bien qu’ils soient utiles pour une santé musculaire optimale, pas besoin d’en consommer en suppléments avant ou après l’entraînement si vous en avez suffisamment dans vos repas. On trouve des BCAA dans les œufs, le poulet, le cottage cheese, le saumon. Mais aussi dans les protéines végétales comme le beurre de cacahuète, les graines et les légumes. La plupart des body-builders consomme assez de ces aliments pour ne pas avoir besoin de prendre des suppléments en BCAA.
  3. Les vegan ont plus de mal à faire du muscle. Certains sportifs reculent devant l’aventure du véganisme par peur de ne pas pouvoir se muscler sans les protéines traditionnelles du poulet, du bœuf et des œufs. Mais il existe une multitude de sources de protéines qui permettent aux vegan d’avoir les mêmes apports ainsi que d’autres nutriments indispensables. Le Tempeh -produit à partir de graines de soja fermenté- est la plus connue avec une teneur de près de 30g de protéine par tasse. Et vous connaissez déjà les pois-chiche, le houmous, le quinoa et les graines de chia. Donc, si vous en avez envie, vous pouvez être vegan et musclé !
  4. Si vous stoppez l’entraînement, les muscles se transforment en graisse. Les muscles et la graisse sont deux types de tissus totalement différents. Le muscle ne se transforme pas en gras, et l’inverse n’est pas valable non plus ! Alors que se passe-t-il quand vous cessez de vous entraîner ? En fait, la taille du tissu musculaire décroit si vous ne l’utilisez plus et les cellules graisseuses grossissent. Mais l’un ne devient pas l’autre ! Quoi qu’il en soit, vous n’aviez pas prévu d’arrêter de vous entraîner n’est-ce pas ?
  5. Pour maintenir la musculature, il faut manger 8 repas par jour. Pas besoin de vous balader avec votre stock de yaourt Grec et vos œufs durs pour éviter de fondre. Certains pensent qu’il faut consommer des protéines toutes les 3 heures. Bien que cela permette d’éviter les fringales, cela n’apporte rien aux muscles. À partir du moment où vous consommez la dose quotidienne requise de protéines lors des repas, vous ne perdrez pas de muscle. Faites juste en sorte de bien répartir les apports sur tous les repas.
  6. Si vous faites de la muscu, il faut éviter les glucides. Certains pensent qu’en limitant les apports en glucides autour des séances de muscu, ils accélèrent la perte de graisse. Sauf que les glucides ne font pas grossir à la base. Si vous consommez un excès de calories, là vous prenez du poids, peu importe de quel type de calorie il s’agit. Vous pouvez même grossir en mangeant trop de poulet ! Les glucides apportent de l’énergie aux muscles, pour que vous souleviez plus, plus énergiquement. De plus, les graines complètes, les fruits et certains légumes qui contiennent des glucides font partie des aliments les plus sains que vous pouvez trouver. Ne vous inquiétez pas trop de vos apports en glucides quand vous suivez un entraînement lourd de manière assidue.