cerveau
©iStock

L’alimentation influe sur le fonctionnement de nos matières grises. Nos experts en nutrition vous expliquent comment aiguiser votre esprit en mangeant.

Nourrissez votre réflexion

Le crabe pour l’orientation

Les nourritures riches en zinc sont bonnes pour le cerveau. L’Agence européenne de sécurité alimentaire a récemment décerné la médaille de la fonction cognitive au zinc. Ce dernier est en eff et bénéfi que pour l’hippocampe, la partie du cerveau qui nous aide à nous rappeler où nous allons et pourquoi. Une portion de crabe contient la moitié de l’apport quotidien recommandé en zinc. Bon, où on allait, au fait ? Ah oui ! À la plage, pêcher du crabe…

Le soja pour la mémoire

La mémoire pourrait être boostée par une substance présente dans le soja, qui « imite » les œstrogènes. C’est pourquoi les femmes parviennent à se souvenir de la plus futile des indiscrétions… Une étude du British Journal of Nutrition a établi que les hommes ayant absorbé des pilules d’isoflavone de soja pendant six semaines ont amélioré de manière signifi cative leur mémoire. Buvez du lait du soja et jamais plus vous n’oublierez un anniversaire.

Les sardines pour l’humeur

Prendre des omégas 3 pour le cerveau ne sert à rien, en revanche, un autre élément présent dans le poisson, le sélénium, s’est avéré bénéfique pour l’humeur, ainsi que pour le sperme. Une étude britannique publiée dans Biological Psychiatrymontre qu’une dose quotidienne de 100 mg améliore sensiblement l’humeur et combat l’anxiété. Or un cerveau heureux est plus productif. Les sardines sont une excellente source de sélénium : une boîte satisfait 80 % des besoins quotidiens.

sardines
©Wikipedia

Les fruits rouges pour la longévité 

Soignez vos cellules grises grâce à un des antioxydants naturels les plus efficaces, la vitamine C. Selon un article paru dans le Journal of the American Medical Association, les hommes qui mangent beaucoup de fruits riches en antioxydants sont moins susceptibles de perdre leurs capacités mentales avec l’âge. Alors, n’hésitez pas à ajouter une poignée de myrtilles ou de fraises pour agrémenter les céréales de votre petit déjeuner.

La viande rouge pour l’intelligence

La viande rouge est une des principales sources de fer. Une étude conduite à l’hôpital universitaire d’Assiout, en Égypte, a constaté que des hommes (jeunes, en l’occurrence) présentant une carence en fer améliorent leur QI à partir du moment où ils se mettent à en absorber plus. À vos barbecues !

Le jus de raisin pour mémoriser vos listes 

Si votre bureau est couvert de post-it, buvez du jus de raisin. Une étude présentée à la Conférence internationale sur les polyphénols et la santé a prouvé que la capacité à se souvenir de listes d’éléments s’améliore après douze semaines de consommation de jus de raisin.«La mémoire à court terme a également progressé», remarque le chef d’équipe, Robert Krikorian. Malheureusement, onnepeut pas en dire autant avec une autre boisson tirée du raisin.

Le brocoli contre l’anxiété

Le folate, ce n’est pas que pour les filles. Apathie, irritabilité etinquiétude sont en effet liées à un manque de cette vitamine –etvous qui pensiez que c’était seulement le boulot! Une étude publiée dans la revue Public Health Nutritiona prouvé que les accès d’anxiété peuvent être dus à de faibles taux de folate dans le sang. Chassez donc le blues avec des brocolis ou des pois…

Le thé pour l’agilité mentale

Une tasse de thé matinale remonte le moral grâce à la présence de flavonoïdes et de L-théanine. Mais pas seulement: une étude menée sur plus de 2000 Norvégiens a montré que les performances mentales sont supérieures chez ceux qui ont bu le plus de thé. «Lesmeilleurs effets ont été obtenus avec quatre tasses par jour», selon le Tea Advisory Panel. Ne reste plus qu’à expliquer à votre patron que votre pause-thé booste vos performances. Même si vous n’êtes pas norvégien