Chez vous, il n’y a pas de place pour les nuisibles. Voici de bons trucs pour flanquer une déculottée à trois intrus potentiels.

SENTEZ VENIR UN PUTOIS
Vous ne l’avez pas vu, mais vous l’avez déjà repéré à son odeur.
Si vous soupçonnez qu’un putois réside chez vous, passez votre jardin au crible pour repérer son terrier, un petit trou, de la taille et la forme d’une empreinte de pied.

LOCALISEZ LE COQUIN
Disposez une traînée de croquettes au poisson pour chat, de l’entrée du terrier jusqu’à une trappe – pour chat, c’est parfait. Posez des croquettes sur la pédale, dans un gobelet en carton, au fond de la cage. Une fois que la bestiole sera attrapée, approchez-vous doucement de la cage avec une serviette assez grande pour recouvrir la trappe. Si l’animal s’énerve, laissez-le d’abord se calmer. Emballez la cage avec la serviette ; le putois ne dégagera aucune puanteur sur ce qu’il ne voit pas. Libérez-le 5 kilomètres plus loin.

CHASSEZ UN SERPENT
La plupart des serpents sont inoffensifs – et utiles –, mais il faut pouvoir les distinguer des serpents venimeux (renseignez-vous à la mairie, chez le vétérinaire). Si l’intrus est venimeux ou semble agressif, appelez les pompiers. Sinon, placez un manche à balai sous le point médian du serpent et soulevez-le, pour qu’il s’enroule autour. Sortez-le de chez vous.

ÉRADIQUEZ LES GUÊPES
Le nid est comme un parapluie retourné de la taille d’un palet de hockey ? C’est sans doute un nid de guêpes à papier. De la taille d’un ballon de foot ? Appelez un pro. Sinon achetez un aérosol foudroyant d’une portée de 5 à 10 mètres. Aspergez le nid de nuit : placez-vous sur le côté pour éviter la chute de cadavres. Laissez agir une journée avant constat. Vaporisez encore si besoin.

——————
Et n’oubliez pas :
– Entraînez-vous avec un super coach !
– Tout savoir sur l’orgasme féminin
– 6 règles d’or pour assurer au lit