hiver

Il existe une raison scientifique au fait que vous ayez envie de dormir plus, de janvier à avril.

Vous commencez à rater certaines de vos courses en soirée, ou certains entraînements en plein air ? C’est officiellement l’hiver et les journées, plus courtes et plus froides, transforme le lever du lit en une véritable tâche difficile à effectuer. Ainsi, durant cette saison, vous avez déjà pu constater que l’hiver peut être déprimant, notamment lorsque le soleil se couche au moment où vous quittez le travail.

Les conditions météorologiques changeantes affectent vos activités en plein air, votre routine, perturbant effectivement certains processus naturels de votre corps, vous donnant une furieuse envie de rester blotti sous la couette, en position foetus durant cette période de l’année.

Le Docteur Raj Dasgupta de l’American Academy of Sleep Medecine, nous dévoile pourquoi l’hiver a une telle influence sur nos cycles de sommeil. Car le fait est que tandis que vous pouvez dormir plus en hiver, il est plus difficile de parvenir à avoir une bonne nuit.

Voici pourquoi vous ne pouvez pas vous arrêter de rêver de votre lit toute la journée.

1/ Moins de luminosité

Ce n’est pas juste dans votre tête : plus les jours raccourcissent, plus vous ressentez le besoin de dormir. Le manque de lumière naturelle l’hiver empêche la sécrétion de la mélatonine, l’hormone indiquant à votre corps lorsqu’il est temps d’aller vous coucher et vous place en préparation de sommeil, perturbant ainsi notre rythme circadien interne.

Pendant les mois chauds, en apparaissant plus foncé à la fin de la journée, votre corps produit plus de mélatonine pour signaler qu’il est temps de se préparer pour la nuit. Mais avec le soleil se couchant plus tôt l’hiver, le processus débute plus tôt. Dasgupta souligne que, pendant la saison froide, il fait sombre toute la journée, vous ne vous apercevez donc pas de la diminution de la mélatonine. Votre corps, lui, ne fera ainsi pas la distinction entre jour et nuit, conduisant à une augmentation du désir de dormir mais la difficulté à dormir une fois ce symptôme passé.

Le manque de lumière en hiver peut conduire à certains troubles psychiatriques comme le trouble dépressif saisonnier. Dasgupta suggère de faire en sorte de sortir plus en hiver. Faire des promenades pendant votre déjeuner ou simplement quelques pas pendant quelques minutes à l’extérieur, et se prélasser au soleil… chaque petit geste compte!

2/ Vous avez trop chaud

Bien souvent, lorsqu’il fait froid, nous avons tous le fantasme de s’enrouler dans une couette. C’est ce qui se produit, inévitablement, lorsque nous commençons à jouer avec le thermostat, en variant entre les températures froides et chaudes, pouvant ainsi perturber le processus naturel de sommeil. « En règle générale, lorsque nous sommes couchés, nos corps se refroidissent. Lorsque nous nous levons, nos corps se réchauffent « , explique Dasgupta. Trop jouer avec la température de votre maison viennent altérer ce processus.

Sans oublier que les variations de température entraînent le risque d’augmentation des maladies comme le rhume et la grippe, pouvant rendre le sommeil horrible. Votre meilleure défense est de garder votre température constante de maison et de renforcer votre système immunitaure en mangeant une alimentation saine et équilibrée.

3/ Le réconfort

Lorsque le temps est affreux, rien de tel qu’un gros plat de pâtes bien chaud pour se sentir au chaud et confortable. Non ? Le problème est que l’hiver, nous avons tendance à préférer les plats lourds qui peuvent perturber le sommeil, selon Dasgupta.  «Surtout si vous mangez vos repas à proximité de l’heure du coucher, vous pouvez avoir des réveils fréquents, » dit-il.

Non seulement manger les repas lourds peuvent être la cause de brûlures d’estomac mais, si n-vous n’avez pas l’habitude d’ingérer ces aliments habituellement, ne soyez pas surpris d’afficher quelques kilos en plus. Le gain de poids peut conduire à l’apnée du sommeil, un trouble du sommeil caractérisé par une difficulté à respirer pendant le sommeil.

Dr Dasgupta note qu’à cette période de l’année, les gens ont tendance à avoir moins de motivation à exercer un sport en raison de la morosité de la journée. Cependant, cette démotivation est décuplée à cause de mauvais choix alimentaires.

4/ Le stress

De nombreuses personnes connaissant le stress toute l’année connaissent une montée d’un cran en hiver. Pourquoi ? Car la détente ne parait simplement pas naturel en hiver. Le problème est que le niveau de stress élevé peut conduire à l’insomnie. Et lorsque certains n’ont pas leur compte de sommeil la semaine, ils tentent de se rattraper le week-end… et trop dormir.

Dr Dasgupta recommande fortement d’avoir un temps consacré à votre coucher avec un temps de détente (lecture, jeu…) avant le sommeil pour se sentir reposé et récolter les bienfaits du sommeil. Cela peut sembler également difficile mais essayez de vous coucher et de vous lever à la même heure le week-end, aussi.

Nous avons tendance à briser nos routines pendant la saison d’hiver, qui peut conduire à des problèmes de santé. Tout comme vos séances d’entrainements,  planifiez vos temps de sommeil. Si vous avez besoin de plus de motivation, obtenir ceci : Certaines recherches montrent que dormir suffisamment chaque semaine augmente vos chances d’atteindre vos objectifs de fitness. Alors commencez à somnoler !