©iStock

Juillet et août sont les meilleurs mois pour déguster certains fruits délicieux. Mieux : qu’ils soient rouges ou non, ceux-ci possèdent de très nombreuses qualités pour la santé ! Une raison de plus pour les consommer sans modération

La cerise

Très sucrée et donc énergétique, la cerise contient 15,5 g de glucides pour 100 g. Elle est également riche en vitamine C, potassium et eau. Autre qualité: grâce aux fibres qu’elle contient, elle est assez diurétique et favorise donc le travail des intestins.

La framboise

Riche en minéraux, elle contient beaucoup de fer, de magnésium, de calcium et surtout de potassium. tout comme la cerise, elle est riche en vitamine C et en fibres : elle a des vertus laxatives.

La fraise

Composée à plus de 90 % d’eau, elle contient beaucoup de vitamines et particulièrement de la C. En revanche, comparée aux autres fruits de l’été, c’est le maillon faible pour les minéraux. son principal défaut est de parfois provoquer des allergies.

L’abricot

Riche en carotène, en fibres, en minéraux et oligo-éléments, l’abricot contient beaucoup de glucides (environ 10,5 g pour 100). En revanche, il est peu calorique (50 kcal par 100 g). Les sportifs apprécieront sa forte teneur en potassium.

Le melon

Il se déguste aussi bien en entrée qu’en dessert. riche en carotène mais aussi en eau, potassium et vitamine C, il est peu calorique. Petite astuce: si vous le trouvez trop peu sucré, n’hésitez pas à lui ajouter quelques grains de sel.

[box type= »info » ]La vérité sur le bio :

La surface occupée par le bio représentait 2 % de la surface agricole totale française. en 2008, leur nombre aurait augmenté de l’ordre de 10 %. Incontestablement, le bio est à la mode. pourtant, la méfiance règne. Face à ce problème, le ministère de l’agriculture se veut rassurant et explique que pour des denrées alimentaires le logo ab « signifie qu’au moins 95 % des ingrédients d’origines agricoles sont biologiques ». S’il existe une marge de 5 %, c’est que certains ingrédients (le galanga, les noix de cola, le poivre d’amérique, etc.) n’existent pas en culture biologique. Par ailleurs, si le produit affiche le logo européen, vous pouvez avoir tout autant confiance. Attention, d’ici le 1er juillet 2010, son visuel sera modifié. Par ailleurs, certaines marques utilisent le mot bio pour mettre leurs produits en avant. Elles ont le droit de le faire sous réserve que ces derniers répondent à la réglementation européenne et qu’ils aient été certifiés par un organisme officiel dont le nom doit figurer sur l’étiquette. [/box]