©BostonGlobe/Getty

Les Eagles de Philadelphie ont remporté hier soir leur premier titre depuis la création du Super Bowl en 1967

C’est avec une très grande surprise que les Eagles ont remporté le 52e Super Bowl ce dimanche 4 février à Minneapolis, marquant ainsi l’histoire de la ligue professionnelle de football américain (NFL).

Alors que les Patriots de Nouvelle-Angleterre étaient les favoris de ce match, ils se sont vus devancer par les Eagles avec un score total de 41 à 33. Le scénario de ce match ressemblait étrangement à celui de l’année dernière : Les Patriots sont menés par leur adversaires tout au long de la partie avant de l’emporter en prolongation. Il y a un an cette technique leur avait valu une belle victoire face aux Falcons d’Atlanta grâce à l’attaque de Brady. Malheureusement pour eux, cette année cette technique a causé leur échec. La vedette des Patriots, le quaterback Tom Brady n’a pas su reprendre la main en fin de match perdant le ballon lors d’une phase offensive décisive.

Les Patriots étaient même brièvement passés devant pour la première fois de la rencontre (33-32), à 9 minutes du coup de sifflet final. Sur la dernière action du match, la défense de Eagles s’est attaquée au tight end Rob Gronkowski, qui tentait de réceptionner une passe dans l’en-but, détournant le ballon de ses mains.

Celui qui avait commencé la saison comme remplaçant, le quarterback Nick Foles s’est distingué grâce à une action rare pour son poste : il a inscrit un touchdown sur réception.

Événement le plus regardé aux États-Unis, le Super Bowl ne brille pas que par son match. La mi-temps est l’un des moments les plus attendus de cette soirée. Pour la saison 2018, la NFL a fait appel au chanteur de pop Justin Timberlake. L’artiste de 37 ans – qui a sorti son nouvel album, Man of the Woods, vendredi – a fait le show devant plus de 100 millions de personnes.