Œufs d'or – Coach Magazine France

0
91

En France, les hommes de 35 ans auraient vu la concentration de leur sperme baisser d’un tiers en 17 ans, selon une étude parue en décembre dernier dans la revue human reproduction. votre programme nutritif pour tenter d’y remédier.

7H30
Buvez, à jeun idéalement, le jus d’un demi-citron mélangé à de l’eau tiède pour aider votre foie à se détoxifier.

8H
Mangez un œuf dur pour faire le plein d’acides aminés. Ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme et stimulent, notamment, la production de sperme.

8H15
La coenzyme Q10 joue un rôle essentiel dans les mitochondries, et donc la production d’énergie dans vos cellules et donc celles de votre sperme. En prendre, sous forme de supplément, pourrait améliorer la mobilité et le nombre de vos spermatozoïdes, selon une étude iranienne publiée dans The Journal of Urology.

13H30
La grenade est depuis longtemps un symbole de vie et de fertilité. Une étude écossaise parue en 2012 a montré que son jus était un aphrodisiaque naturel et boostait le désir sexuel. Elle est riche en polyphénols, qui contribuent à la bonne qualité du sperme.

19H
Effectuez quelques relevés turcs pour booster votre production de testostérone. Couchez- vous au sol, sur le dos, un haltère dans une main, et le genou du côté où vous le tenez, relevé, pied à plat. Puis développez l’haltère vers le haut et en vous aidant de votre bras passif, mettez-vous en position assise, puis relevez-vous. Et revenez à la position initiale. 6 reps par bras.

22H
Buvez un thé au ginseng avant de vous coucher. Selon une étude parue dans la revue Panminerva Medica, cette plante vivace a des effets sur la fertilité. En consommer améliorerait la mobilité des spermatozoïdes. Elle est également utilisée en phytothérapie, pour lutter contre le stress.

VOS ALLIÉS NATURELS Une alimentation ciblée pour des spermatozoïdes vigoureux.

VITAMINE C

OÙ EN TROUVER Dans les agrumes.

POUR QUOI FAIRE ?

La vitamine C favoriserait la fertilité masculine en rendant le sperme plus dense et, surtout, les spermatozoïdes plus mobiles, selon une étude menée à l’université du Texas.